يد واحده ما تصفق

Yedd ouahda ma tsafek
Une main toute seule ne peut pas applaudir

vendredi 13 mars 2009

Le rôle des combattants tunisiens dans la libération de la France durant la Seconde Guerre mondiale






La Tunisie étant à l’origine une Provence ottomane dirigée par un bey, elle fut peu à peu sous tutelle française étant donné sa situation catastrophique, avec un déficit budgétaire, un taux de chômage considérable et tant de gaspillages financiers. La Tunisie est donc placée sous tutelle française et devient une colonie d’exploitation de la France portant le nom de Protectorat en 1881 par le traité du Bardo. La présence, alors à titre provisoire, devient permanente par la Convention de la Marsa en 1883.La France recrute alors des soldats des ses colonies qui joueront un rôle important dans les guerres marquant l’histoire. Ainsi en 1884, fut crée le 4ème Régiment de Tirailleurs Tunisiens (4ème RTT). A l’origine les régiments les régiments de tirailleurs algériens et tunisiens étaient confondus, cependant une différenciation s’est vite opérée et l’on a attribué aux tirailleurs tunisiens les numéros multiples de 4 et aux tirailleurs algériens les autres.Il y aura au total 9 régiments de tirailleurs tunisiens. Ces tirailleurs tunisiens furent mobilisés par la France lors de la 1ère Guerre Mondiale et ont pu être témoins des horreurs de la guerres des tranchées. La 2nde Guerre Mondiale est de nouveau une occasion pour ces tirailleurs de loyalisme et leur ardeur au combat. Le premier officier tunisien qui foula le sol du IIIème Reich fut le commandant Ahmed El Abed affecté au 4èmeRTT en 1940. Avec sa 3ème section de la 6ème compagnie du 4èmeRTT, ils se distinguent par un acte de guerre très important. Ahmed El Abed entre dans la légende : la 6ème compagnie prit position devant le village de Scheinbenhard sur la rive de la Lauter en Alsace (rivière séparant la France de l’Allemagne). Le 19 mars 1945,Ahmed El Abed prit l’initiative, entraina sa section au-delà de la Lauter,se heurta aux forces ennemies et demanda des renforts. La 2ème section de la 6ème compagnie lui porta secours et réussi à s’emparer du village de Scheinbenhard. C’est ainsi que Ahmed El Abed et sa 3ème section furent les premiers soldats de l’armée française à pénétrer en territoire ennemi. Il fut décoré de la médaille militaire. Les tirailleurs tunisiens ont également libéré le village d’Orbey en Alsace, ils ont été présents à Hyères,vers Toulouse et Marseille, dans les Vosges et prennent part à la bataille de Colmar pour libérer l’Alsace. A Paris, fut ouvert, avec la 6ème compagnie du 4ème RTT, le défilé du 14 juillet 1945 pour célébrer la victoire sur le nazisme.« Sous La Garde d’Allah » telle fut la devise du 4ème RTT .

8 commentaires:

  1. Une présentation rapide sans recherches approfondies sur le sujet. Un travail qui reste très superficiel, sans forcément que l'on se rende compte du rôle des combattants dans la libération. Une partie qui ne me paraît pas nécessaire précéde la 2de Guerre mondiale. Le sujet aurait du être davantage ciblé. Pas de sources. Peu d'illustrations!

    RépondreSupprimer
  2. Si des informations complètes, illustrées et detaillées sur le 4e RTT vous interessent réellement, vous pouvez consulter le site
    www.montecassinobelvedere.com

    Frédéric

    RépondreSupprimer
  3. J'informe Gailmain S que je me tiens à sa disposition avec des documents sur le 4ème RTT et sur la journée du 19 mars 1945. Je suis tout simplement le fils de l'adjudent-chef Ahmed EL ABED et outre certains documents en ma possession, j'ai visionné à la vidéo mon père en 2005 retraçant sa vie, de son adolescence à son retour d'Allemagne en 1945. Néjib

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Je prends connaissance tardivement de ce texte. Mon père André Delorme a franchi la lauter le 19 mars avec le 4 Rtt et je suis bien sur intéressé par tous ces documents dont vous parlez. J'habite dans le val d'oise
      Cordialement.

      Supprimer
    2. Bonjour,
      comme vous je prend en cour ...
      Mon grand père, Marcel Prodhomme, à participé à ces opérations (peut être ont-il servis ensemble)depuis le débarquement en Sicile jusque Stuttgart avec le 4éme RTT et je recherche également des documents afin de retracer sa carrière,
      allez voir ce site il risque de vous intérrésser :
      https://sites.google.com/site/photothequedocumentsdivers/home

      Cordialement.
      Olivier
      sirius__59@hotmail.fr

      Supprimer
  4. bonjour je cherche des infos sur le régiment entre 1955 et 1958? mon père etait medecin

    pecoutf@wanadoo.fr

    merci

    RépondreSupprimer
  5. Pour lESUEUR et OLIVIER, voici mon adresse e-mail:
    elabed.gene@yahoo.fr
    Je serai heureux de correspondre avec vous. Il ne faut pas que le 4ème RTT et tous ceux qui ont participé à la libération de la France tombent dans l'oubli.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, je recherche des info sur mon grand pere il s'appelait jean SERTELET il aurait rejoint le front du rhin en 1944 il a été incorporé dans la 4 eme RTT puis a été envoyé en indochine

    RépondreSupprimer